FRANCIS GLENAT. DIALOGUE AVEC L'INVISIBLE.

Francis GLENAT est né à Paris l'année du Tigre 1950. Passionné de jazz et de photo, il s'oriente vers la pédagogie musicale unissant le visuel et le sonore.
Du portrait réaliste expressionniste aux natures mortes souvent oniriques, il passe de la figuration pure à l'abstraction partielle qu'il refuse d'opposer et s'oriente vers l'art informel.

Portraits de jazz et jeux des contrastes, coloris simplifiés à l'extrême vont parfaire sa recherche de techniques nouvelles.

Sa peinture d'aujourd'hui, fondée sur une pâte picturale sculptée, développe une poétique plus abstraite. Explorations des pigments, matières sablées, gammes ocrées et diluées, surfaces lissées, griffées, incisées par des gestes rapides et spontanés, caractérisent son mode d"expression.

Ces mortiers broyés et colorés deviennent matière noble et vivante et la toile quitte souvent le chevalet pour être grattée, martelée, poncée elle aussi.

Le châssis lui-même est travaillé hors cadre et la peinture s'échappe des dimensions de la toile.

Certains collages viennent parfois s'intégrer aux valeurs déjà existantes et s'opposer aux matériaux de base.

Regard de musicien toujours constant jusqu'à la finition, ces ajouts organisés équilibrent et accentuent la polyphonie de ses compositions et donnent un corps plus dense à ses oeuvres.



DE RETOUR  DU VIETNAM, FRANCIS INAUGURE L'ANNEE 2015 PAR UNE PRESTIGIEUSE EXPOSITION

Découvrons en avant-première quelques unes de ses nouvelles toiles.

2014; CHINESE PAGOD.  60X60
2014; CHINESE PAGOD. 60X60


En 1976, année du Dragon de Feu, à l'Université Paris VIII, Francis découvre la nuance et la composition avec des peintres abstraits et tachistes.

A cette époque, soit 4 années avant qu'elle soit rasée et transférée à Saint-Denis, Paris VIII Vincennes était le lieu de tous les possibles, un lieu où on "braise" beaucoup, "la nef des fous".

Une des innovations de ce "Centre universitaire expérimental" bâti au coeur du Bois de Vincennes dès 1969, ouvert aux non bacheliers et aux étrangers, fut d'introduire l'enseignement des arts et la recherche de la vie des arts dans l'Université. Paris VIII était une Université du contemporain, un laboratoire, un espace en pleine mutation qui amenait à se poser des questions et à inventer sans arrêt de nouveaux concepts.

Paris VIII Vincennes véhiculait surtout des images très fortes de fac de gauche, à la pointe de la contestation, à la tête des grandes écoles de pensées intellectuelles.

L'expulsion et la destruction des 40.000m2 de la Fac se faisaient sous la protection des centaines de policiers en 1980 : la Fac ne voulait pas aller à Saint-Denis et la ville de Saint-Denis ne voulait pas de la Fac : une fac gauchiste dans une ville communiste, vous pensez.!

" De quoi se plaignent-ils ? disait Alice Saunier-Seité, leurs nouveaux bâtiments seront situés entre la rue de la Liberté, l'avenue Lénine et l'avenue de Léningrad et ils sont chez les communistes."

C'est tout ce qui reste de Paris VIII Vincennes aujourd'hui. Un taillis, des ronces et une ombre qui s'attarde sur une époque révolue....

Par bonheur il nous reste les tableaux et poèmes de Francis GLENAT.


Inlassable voyageur, quand Francis ne traverse pas les mers, il parcourt l'Hexagone et l'Europe où ses oeuvres sont exposées dans des galeries réputées.

MAASTRICHT. Avec le peintre PETER VAN GERWEN
MAASTRICHT. Avec le peintre PETER VAN GERWEN
2011. Chez KATY SROUSSI, 7 PARNASSIENS ART GALLERY,                                                                                                 PARIS 14è
2011. Chez KATY SROUSSI, 7 PARNASSIENS ART GALLERY, PARIS 14è

Francis et son épouse partagent leur temps entre Paris, Marseille et Bedoin au coeur de la Provence.

 

MARSEIILLE, leur quartier, le marché coloré des Capucins, le métro Noailles et la rue de Rome. Couleurs, saveurs, parfums des épices...Plus loin le Vieux Port revisité par Sir Norman Foster et la Joliette.

VERTICAL MERIDIEN 100cmX50cm
VERTICAL MERIDIEN 100cmX50cm

2014. FRANCIS EXPOSE à TROYES en Champagne. TROYES où la donation de DENISE ET PIERRE LEVY

fait accourir les amateurs du monde entier au Musée d'Art Moderne.

A la présentation permanente de la donation Pierre et Denise Lévy qui rassemble quelques-uns des grands moments de l'art en France, du XIXè s. jusqu'aux années 1960, le Musée propose aussi des expositions temporaires.


Francis GLENAT à TROYES,  chez Piero CAVALLERI, Galerie PASSE ART, 15 rue Passerat.

MONTIGNY-le-BRETONNEUX dans les Yvelines où Francis a son atelier.

A la Révolution française la commune faisait partie du domaine du Château de Versailles.

Jusqu'au début des années 1970, c'était un petit village traditionnel de l'Ile de France, à 19 km au sud-ouest de Paris, voué naturellement à l'agriculture. Il était groupé autour d'une église du XIIè.s, partiellement reconstruite en 1610, l'église Saint Martin : la Saint Martin était autrefois un temps fort où les paysans célébraient la venue de l'hiver.

A présent Montigny-le-Bretonneux est le siège des plus grandes entreprises internationales et la ville est devenue une immense agglomération.

 

BEDOIN à 12km de Carpentras et 35km d'Avignon.

Francis a aussi installé un atelier dans ce village au coeur de la Provence, classé en 1990 par l'UNESCO "Réserve de la Biosphère".

Au pied du versant Sud du Ventoux à l'abri du Mistral, Bedoin est habité dès le néolithique. La forêt communale est la plus grande de France : 6.300ha culminant entre 350m et I.912 m d'altitude. Le Maire Luc REYNARD, réélu depuis 2001, 2008, 2014 et le Maire délégué Pierre COLIN veillent sur l'environnement et leurs administrés, avec dévouement et constance.

La Chapelle du Moustier, sur un promontoire à l'est accueillait dès 2005 les oeuvres de Francis. Chaque année une procession en souvenir du choléra de 1837, le jour de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, gravit le chemin de pierre menant au monastère.

SOEUR DE LUCIE. Acrylique, 2004, 70X80cm
SOEUR DE LUCIE. Acrylique, 2004, 70X80cm
LE FUMEUR. Huile, 2005, 50X70cm
LE FUMEUR. Huile, 2005, 50X70cm
NAKOISES.  65cmX81cm
NAKOISES. 65cmX81cm
NAYAD PURPLE. Huile, 2003, 50X70cm
NAYAD PURPLE. Huile, 2003, 50X70cm
PRACTICE AGREGAT. Huile, 2004, 70X80cm
PRACTICE AGREGAT. Huile, 2004, 70X80cm

Ces toiles exposées en 2005 à la Chapelle Moustier relèvent encore du Réel, mais Francis, quelque part,était déjà à la recherche, à la poursuite d'un "au-delà".

Ce sera la "Relève de l'Imaginaire" et un autre voyage.


EXPOSITION 2005. CHAPELLE DU MOUSTIER à BEDOIN.
EXPOSITION 2005. CHAPELLE DU MOUSTIER à BEDOIN.


 

 

AVIGNON est à 35 km de BEDOIN. Francis GLENAT ne manque jamais ce mythique FESTIVAL qui a bien évolué depuis ce jour où le Maire Georges PONS a catégoriquement refusé l'idée même d'un tel Festival proposé à Jean VILAR par Christian ZERVOS et René CHAR. Finalement "Une semaine d'Art en Avignon" a été inaugurée en 1947 par Jean VILAR. Devenu en 1954 "FESTIVAL d'AVIGNON" cette formidable épopée culturelle a survécu à toutes les tempêtes, VILAR fut traité de"fasciste", "stalinien", "populiste".....

En 1975, Francis a participé à la création de LOCUS SOLUS (écrit en 1914 par Raymond ROUSSEL) avec Michel PUIG (fan de jazz et de THELONIOUS MONK) professeur à Paris VIII Vincennes, fondateur avec Michael LONSDALE du Théâtre des Ulis, Catherine DASTE, héritière de la MAISON COPEAU à Pernand-Vergelesses et pionnière du théâtre jeune public avec l'appui de Françoise DOLTO. (CDN au Théâtre de Sartrouville).

1975, c'était "l'ère" PAUL PUAUX qui a dirigé le FESTIVAL de 1971 à 1979, succédant à Jean VILAR. Normalien à 16 ans, Instituteur à 19 ans, il fut éreinté lui aussi par la critique, qui le traita d' "instit communiste sans talent artistique". N'empêche, avec Paul c'était la naissance d'un Théâtre ouvert, des artistes venus de loin :  Merce CUNNINGHAM, MNOUCHKINE, BESSON. Naissance du "off" avec la tétralogie des Molière d'Antoine VITEZ et "Einstein on the Beach" de Bob WILSON. Ce fut un moment d'exceptionnel foisonnement du Théâtre populaire : apprendre et apprendre c'est libérer l'homme répétait Jean VILAR.

PAUL PUAUX est décédé à Avignon, sa ville d'adoption, le 27 Décembre 1998 à 78 ans. Laissons à sa fille, Yolaine GOUSTIAUX et à Melly PUAUX (Secrétaire du Festival d'Avignon de 1967 à 1979) le dernier mot : Vivre l'utopie, c'est une façon d'être en paix avec sa conscience.

 

FIN JUILLET 2012. Au Cloître des Carmes, le chorégraphe OLIVIER DUBOIS réveille Avignon assoupi avec sa "TRAGEDIE" clôturant le Festival. Sous l'oeil du bestiaire 18 danseurs nus incarnent l'humanité.

Mais qu'est-ce qui pousse l'Homme à ré attaquer le Monde ? STANDING OVATION. Cette chorégraphie hypnotique prouve que le NU ne choque pas, IL sublime.

FRANCIS AU TRAVAIL.
FRANCIS AU TRAVAIL.

KOW LOON signifie "neuf dragons" et viendrait de SONG BING, dernier empereur de la dynastie SONG.

L'empereur était sur la montagne et dit à sa suite : "Je vois huit dragons" voulant parler des huit collines de Hongkong. Un courtisan lui répond : "Je vois 9 dragons" incluant l'Empereur.

Ce tableau a été créé en 1980 lors d'un voyage à Hongkong.