UNE VIE VOUEE à l'ART LI XIAOHONG et LI ZHONGYAO.

Mon amie Lucie et son époux Dominique LI ressemblent à ces deux éternels tourtereaux. Arrivés en France sans autres biens que leur savoir et leurs rêves, en 20 ans ils ont conquis Paris par leur culture, leur immense talent et leur dévouement envers leurs nombreux élèves et admirateurs.


Cet ouvrage a fait l'objet d'une communication par son auteur, Lucie LI Xiaohong, devant les membres et correspondants de l'Académie des Beaux-Arts, en séance plénière le mercredi 16 Février 2011.

Lucie LI Xiaohong, diplômée de la Faculté des Beaux-Arts de l'Institut supérieur de Nankin et titulaire d'un DEA d'arts plastiques de l'Université Panthéon-Sorbonne (Paris I), est docteur en archéologie et histoire de l'art de l'Université Paris-Sorbonne (Paris IV).

Son livre Céleste Dragon, Genèse de l'iconographie du dragon chinois a reçu en 2001 le prix Stanislas Julien de l'Institut de France - Académie des Inscriptions et Belles Lettres.

Maître de conférences à l'université d'Artois où elle enseigne la langue, la civilisation et la calligraphie chinoises, Lucie LI Xiaohong est chargée de cours à l'Université Paris-Sorbonne (Paris IV) et donne régulièrement des cours dans le cadre de l'Université inter-âge de Paris-Sorbonne.

Elle est membre :

-- de l'Axe Orient-Occident du Centre de Recherche Textes et Cultures (EA4028) à l'Université d'Artois,

-- du Centre de Recherche sur l'Extrême-Orient  de Paris-Sorbonne (Paris-IV),

-- du Centre d'étude de l'écriture et de l'image, Université Diderot (ParisVII).

Ce bref cursus, je tiens à l'illustrer.....pour ses amis et élèves de Chine et de France.

VOICI A PARIS UNE SEMAINE TYPIQUE DE LUCIE qui n'a que ses jambes pour courir et attraper le bus, le métro, le train.



Courir de Paris I à Paris IV  n'est pas une mince

affaire sans oublier l'Université inter-âge....


Quand à Paris VII, il se trouve à l'autre bout de Paris.

Il faut prendre le métro, puis le bus etc..et etc


Université DIDEROT Paris VII

Sans oublier les autres Centres de recherches et Centre culturel de Chine dans le très chic 7è arrondissement de Paris, 1 Bd  Latour-Maubourg.

LA SORBONNE SAINT JACQUES ET SA BIBLIOTHEQUE.
LA SORBONNE SAINT JACQUES ET SA BIBLIOTHEQUE.

Et pour l'Université d'Artois, il faut prendre le train dès l'aube à la gare du Nord.

Gare du Nord, à l'aube ou tard le soir.


Université d'Artois.

En dépit de tous ces  déplacements, Lucie trouve encore le temps de publier, avec son époux, des livres, des études, et de retourner souvent en Chine pour faire part de ses découvertes.


Peintre et calligraphe, Lucie LI Xiaohong expose fréquemment en France et a obtenu plusieurs fois des prix dans divers salons. Elle peint surtout des fleurs, des oiseaux, des paysages.

Elle a publié plusieurs livres sur l'art et l'histoire de l'art chinois, en collaboration avec son mari, Monsieur LI Zhongyao.


Avec la regrettée Princesse Mercédès BUU HOI, hélas disparue cette année.

Après une journée plus que chargée, pour venir dîner avec nous Lucie a du remonter à pied toute l'Avenue d' Ivry, depuis le périphérique, longer les

usines Panhard, les Olympiades, pour arriver enfin au Lotus...au coin de Tolbiac. Et toujours souriante et en pleine forme.


Usines Panhard, Les Olympiades, la longue rue

d' Ivry.



L'Année du Dragon 2012 au LOTUS avec le Prince et la Princesse Charles-Emmanuel de BOURBON PARME.

Mais ce n'est pas tout. A minuit, après diner, Lucie devait faire le chemin inverse pour rentrer chez elle à

Vitry sur Seine, à 3 km de la Porte d'Ivry.

Vitry sur Seine, une banlieue en pleine expansion, où les élus communistes n'ont pas hésité à faire dynamiter les quartiers mal famés....pour reconstruire. Ici la dernière tour de la cité Balzac va sauter dans quelques minutes.

La Mairie.

Dans cette  banlieue Sud de Paris, une forte communauté asiatique concentre leurs activités. Par exemple, ALFORTVILLE abrite CHINAGORA où j' aurais aimer organiser une grandiose exposition pour Lucie et Dominique.

Mais bizarrement, ce superbe ensemble architectural en forme de pagode flottant, construit en 1992 au confluent de la Seine et de la Marne était parti à la dérive. Il semblerait que certains ingénieurs et architectes blancs au long nez n'ont pas cru devoir consulter les esprits et les dieux et ils ont construit sur le dos d'un dragon mécontent....et aucun commerçant ne voulait s'y installer.
Par bonheur en 2012 le groupe hôtelier de luxe HUATIAN a repris les choses en main, avec la bénédiction des dieux et du Dieu Dollar.



Le Maître LI Zhongyao, diplômé de la Faculté des Beaux-Arts de l'Institut Supérieur de Nanjing est titulaire d'un D.E.A d'Arts Plastiques de l'Université de Paris I Panthéon-Sorbonne. Il est Doctorant de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de France et est Professeur invité de l'Institut des Arts de Nankin et de l'Institut Supérieur du chemin de Fer de Suzhou.

Spécialiste de la calligraphie, des paysages, des fleurs, des oiseaux ainsi que des animaux, Maître LI Zhongyao a été primé plusieurs fois dans les grands salons où il expose fréquemment.

Il est actuellement professeur de calligraphie et de peinture chinoise à l'Atelier d'Arts Appliqués du Vésinet et au Centre culturel de Chine à Paris.

Avec Cécile Millet il a collaboré à la réalisation du timbre poste français de l'année du Coq chinois 2005. Par la suite il a remporté le concours pour les timbres de l'année du chien (2006), du cochon (2007), du buffle (2009), du tigre (2010), du lapin (2011), du dragon (2012), du serpent (2013) et du cheval (2014).

Avec son épouse, Lucie LI Xiaohong ils ont publié de nombreux livres sur l'art chinois et exposé dans les salons français où ils ont été maintes fois primés.





Catalogue de l'exposition organisée en Décembre 2009 au Centre Culturel de Chine à Paris. Préface de Léon VANDERMEERSCH. Directeur d'Etudes à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes. Correspondant de l'Institut.



" Li  Zhongyao est né à Shanghai en 1952. Après une interruption de sa scolarité due à la Révolution culturelle, il entreprend des études de peinture au département des Beaux-Arts de l'Université normale de Nankin où il obtient sa maîtrise. C'est là que, étudiante moi aussi, je fais la rencontre de celui qui deviendra plus tard mon mari. Li Zhongyao poursuit ensuite sa formation à l'Académie des Beaux-Arts de Nankin où il enseignera comme professeur en 1989-90. Ayant obtenu une bourse pour préparer un DEA puis un Doctorat d'histoire de l'art à la Sorbonne, je quitte Nankin pour la France à la fin de l'année 1989. Mon mari me rejoint à Paris un an plus tard pour préparer un DEA d'art plastique à l'Université Paris I."  Lucie LI Xiaohong.

NANKIN ou NANJING

NANKIN est la capitale de la province côtière du

JIANGSU -- 80 millions d'habitants - 5ème province

pour la population et 2ème pour le PIB .

L'Université de Nankin est une des institutions les

plus vieilles au monde : 1.700 ans . C'est le berceau

des sciences modernes. Université prestigieuse avec

de fortes traditions, elle a été fondée sous sa forme

actuelle en 1915, à partir d'institutions préexistantes.


Le NANKIN  du 3ème millénaire côtoyant le NANKIN de l'autre millénaire dans un harmonieux Défi.

NANKIN. JADIS ET NAGUERE.

Quelques vues de la ville de NANKIN où Lucie et Dominique ont fait leurs études.



Au seuil du 3ème millénaire le projet de la "Tour du Chien Perdu" à Shanghai, la ville natale de Li Zhongyao, rivalise d'audace avec la "Zifeng Tower" à Nankin, sa ville d'adoption.

Dominique et son épouse Lucie sont les enfants de la Grande Révolution. Des splendeurs et langueurs vétustes de la Chine millénaire ils ont émergé dans un monde linéaire où tout n'était que discipline, rigueur, contrôle de soi. Ils ont traversé en silence d'autres révolutions matées dans le sang pour parvenir enfin à un autre Cycle pacifique, universel. De toute la force de leur âme ils ont couru vers cet Occident qui les a fait tant rêver et malgré la difficulté sinon la dureté de la vie de tous les jours ils n'ont jamais perdu la foi dans leur Art. Et surtout leur soif de Connaissance et de Savoir les ont menés, enfin, sur les chemins de cette Liberté tant chérie qui s'érige dans leur vie comme ces tours s'élançant vers les cieux.

 

PARIS

 2006. Médaille d'Or pour la contribution à l'Art français par l'Association Mérite et Dévouement Français.

HERITIERS DES MAITRES DE NANKIN

TEXTE DE LUCIE LI XIAOHONG
TEXTE DE LUCIE LI XIAOHONG

XU BEIHONG  1895 - 1953

XU BEIHONG né le 19 Juillet 1895 à Yixing est mort

d'une hémorragie cérébrale le 26 Septembre 1953 à

Pékin où sa maison est devenue un musée à sa

mémoire. Yixing, sa ville natale abrite aussi un

musée dédié à ses oeuvres.

Connu d'abord comme portraitiste puis comme

peintre de salon, XU BEIHONG est surtout célèbre

et populaire pour ses chevaux.

13 Novembre 2010. Enchères à Beijing par la maison

Rongbao : 6,8 millions de yuans (peint en 1948)-->


 Enchères de 2 de ses Huiles à Hongkong.

26 Novembre 2006 : "Esclave et Lion"

6,9 millions dollars US

 

 

7 Avril 2007 : "Put down your whip". Peint en 1939 à

Singapour.   144 x 90 cm.

9 millions de dollars US


LIU HAISU     1896 - 1994


QIN XUANFU    (1906 - 1998)

 

en haut : portrait Lady 1952

à gauche : autoportrait

 


HUANG XIANZHI     (1907 - 1991)

Thatched cottage 1964/ A corner of Nanshan mine 1958


Si Li Zhongyao et son épouse ont eu pour maîtres Qin Xuanfu et Huang Xianzhi, avec la série des Timbres de l'Année du Cheval on peut dire que Li Zhongyao est aussi l'héritier de Xu Beihong.

 

2014. ANNEE DU CHEVAL DE BOIS VERT : du 1er Février 2014 au 18 Février 2015.

Pour la 9ème fois le Maître a remporté le concours de la Poste pour les timbres du Nouvel An Chinois.

Son Excellence l'Ambassadeur de Chine, Monsieur KONG QUAN, présente les timbres aux côtés de notre artiste.



Le cheval de Dominique rivalise de fougue avec celui du Maître XU BEIHONG (19 Juillet 1895-26 Septembre 1953). Ce cheval ne foule pas le sol, " il absorbe l'univers, il est la réincarnation d'un être qui a erré et errera encore dans de nouvelles enveloppes charnelles jusque s'achève le cycle de la transmigration des âmes."

La fuite du Temps, "image mouvante de l'éternité",

tel est ce Cheval.  Li Zhongiao est bien l'héritier

spirituel du grand Xu Beihong.

L'année du Cheval vue par la Poste de Chine ----------->


LI Zhongyao et son épouse habitent Vitry sur Seine comme le Maître CHU TEH-CHUN, le premier artiste chinois à être élu à l'Institut de France - Académie des Beaux-Arts, en 1997.

Né en 1920, le Maître s'est installé en France en 1955. Victime d'un accident vasculaire cérébral en 2009 il a perdu la parole et s'est éteint le Mardi 25 Mars 2014 à 93 ans.


Lundi 31 Mars 2014 : les membres de l'Institut de France et les personnalités de Vitry sur Seine rendent un dernier hommage au Maître et présentent leurs condoléances à sa veuve Chu Ching Tao.

" Il était le dernier représentant, à l'Académie, de l'abstraction lyrique qui renouvelle l'histoire de la peinture occidentale.

Son oeuvre incarne par ailleurs, comme celle de son confrère Zao Wou Ki, ce que la rencontre de deux cultures, française et chinoise, peut produire de plus élevé en matière artistique lorsque la richesse d'un héritage millénaire rencontre l'affirmation souveraine de la liberté créatrice." Communication de l'Académie