BARONNE ALIX DE ROTHSCHILD 1911 - 1982

née Alix Hermine Jeannette SCHEY DE KOROMLA

La Baronne  ALIX DE ROTHSCHILD " descendait d'une vieille famille hongroise que le hasard des traités de Saint-Germain-en-Laye et de Trianon avait "nationalisée" tchèque car elle s'était retrouvée à l'intérieur de ce pays né du démembrement de l'empire d'Autriche-Hongrie " *.

Née le 30 Juin 1911 à Francfort-sur-le-Main et décédée à Reux le 3 Mai 1982, Alix était la 2ème fille du Baron PHILIPP SCHEY DE KOROMLA (1881-1957) marié le 16 Janvier 1906 à Madame Lili Jeannette von GOLDSCHMIDT-ROTHSCHILD (1883-1925).

Veuve de Kurt Otto KRAHMER en 1936 dont elle eut une fille, Lili Adélaïde, née en 1930, elle épousa le 30 Décembre 1937 son lointain cousin le Baron GUY DE ROTHSCHILD (1909-2007), Président de la Banque ROTHSCHILD, nationalisée en 1981.

Mère du Baron DAVID René James DE ROTHSCHILD, Banquier, Alix s'installa à plein temps au Château de Reux après son divorce en 1956.  REUX, près de Pont l'Evêque, dans le Calvados, où elle fut Maire 30 années durant. Loin des "socialites" sur papier glacé du Tout-Paris, sans bruit, dans l'ombre, elle a accompli une oeuvre immense.

Chevalier des Palmes Académiques, Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres et du Mérite social, la presse juive de France et d'Angleterre semble la redécouvrir seulement à sa mort. L'année suivante le Grand rabbin Kaplan célèbre plusieurs cérémonies à sa mémoire à la Synagogue de la Victoire à Paris..

 

* Guy de Rothschild. Contre bonne fortune.......(Belfond, éditeur. 1983).  Page 102

Le Baron Guy est licencié en droit et en lettres de la Sorbonne avec une note brillante au certificat de vieux français décerné par le grand Gustave Cohen.

PHILIPP Freiherrn SCHEY  von  KOROMLA, né le 20 Septembre 1797 à Güns et mort à Baden le 26 Juin 1881 fut le Premier Juif Hongrois anobli le 13 Mai 1859 par l'Empereur François -Joseph I . Pour services rendus à l'Empire pendant la Révolution de 1848-1849 et aussi pour sa sollicitude envers "l'humanité souffrante sans distinction de religion". Sans enfants, il distribua une grande partie de sa fortune à des oeuvres de bienfaisance ;  surtout il contribua largement à la construction d'une Synagogue à Güns.


 Un de ses neveux, considéré comme son fils et qui a réussi brillamment fut aussi anobli la même année.

FRIEDRICH Freiherrn SCHEY  von KOROMLA né le 5 MARS 1815  à Köszeg, Hongrie, mort le 15 Juillet 1881 à Lainz, près de Vienne, Autriche.

Banquier, administrateur d'innombrables compagnies de chemin de fer, d'usines, de banques, il créa  l'Académie Commerciale de Vienne et le Théâtre Municipal de Vienne, Vienne où il fit construire son

PALAIS SCHEY VON KOROMLA. Goethegasse 3 / Opernring 10 .

Il avait épousé 3 des 6 filles de Joseph LANDAUER et de Rosalie née BAUER :

--  Emilie (1817-1840), décédée à 23 ans le 18 Mai 1840, un mois après la naissance d'Emmy le 17 Avril.

--  Charlotte (1820-1842), décédée à 22 ans.

--  Hermine née en 1823 et morte le 28 Avril 1904 à Vienne, à 81 ans.  Elle lui donna 14 enfants. On n'en connait que sept. Il maria ses  enfants, EMMY, STEFAN, CHARLOTTE, JOSEF, PAUL, VINCENZ, MATHILDE, MORITZ,  à de riches et célèbres familles juives de l'Empire Austro-Hongrois : Ephrussi, Lang, Worms, Landauer, Goldschmidt-Rothschild, Przibram, Rapoport von Porada, Lieben.

Le Baron FRIEDRICH est le père du Baron PAUL (1854-1922) marié en 1878 avec Eveline LANDAUER (1859-1930) et donc, grand'père du Baron PHILIPP SCHEY von KOROMLA, marié à Lili Jeannette  GOLDSCHMIDT-ROTHSCHILD,  parents d'Alix de ROTHSCHILD.

 

Voir Page Le Monde révolu d'Enid et d'Alix. Les Schey von Koromla.   (cliquer)

 

Palais Schey von Koromla à Vienne, Goethegasse 3 / Opernring 10, construit par le banquier Friedrich Freiherrn Schey von Koromla vers 1863/1864.

Mausolée du Banquier Friedrich Freiherrn Schey von Koromla (5 Mars 1815 - 15 Juillet 1881). Vienne


ALIX et la TERRE DE SON ENFANCE : KÖVECSES du côté de BRATISLAVA

BRATISLAVA . VUES DES DEUX RIVES
BRATISLAVA . VUES DES DEUX RIVES
BRATISLAVA
BRATISLAVA
Du côté de KÖVECSES
Du côté de KÖVECSES

" Rentrant un soir assez tard, je trouvai sur mon oreiller un mot de ma mère : Drame effroyable. Cette charmante Alix vient de perdre son mari dans un accident de chemin de fer...."  racontait Guy.

A dix-huit ans, le 15 Août 1929, Alix épousait un homme d'affaires allemand Kurt Otto KRAHMER, de 9 ans son aîné. Tous deux vivaient à Dresde avec leur fille Lili Adélaïde lorsque survint l'accident le 23 Novembre 1936.

Guy connaissait à peine Alix : il l'avait juste entrevue lors d'un déjeuner avec ses parents mais il était très lié avec sa soeur ainée Minka Ellen, née en 1909 comme lui et mariée à * Karl Hans STRAUSS. Installé dans la Capitale depuis le début des années 30 ce couple viennois, élégant et cultivé avait tôt fait de séduire toute la bonne société parisienne.

Alix avait 26 ans lorsque Guy la revit. Avec ses vêtements de deuil, ses cheveux noirs et déjà des mèches blanches Alix semblait porter tout le poids du malheur et de l'injustice du monde et réveilla le coeur chevaleresque de 28 ans de Guy. Alix plaisait aussi beaucoup aux parents de Guy : le modèle parfait.

L'été suivant ils se fiancèrent dans la propriété de campagne des parents d'Alix à Kövecses, vers Bratislava, à deux heures de Vienne. " Une grande maison de bois......entre une maison russe sortie d'une pièce de Tchékov et une maison des bords du Mississippi au temps de la guerre de Sécession - quelque chose entre La Cerisaie et Autant en emporte le vent. "  se souvenait Guy.

 

KÖVECSES et le Baron Philipp Schey von Koromla, " Pips von Schey " ont été évoqués par :

-- Edmund de Waal dans "A Hare with Amber eyes", en français : "La Mémoire retrouvée" . Albin Michel   2011

-- Sir Patrick Michael, "Paddy" Leigh Fermor dans "A Time of Gifts", en français : "Le Temps des offrandes"  .  Payot  2003.

--  François Nourissier dans "A défaut de génie"  . Gallimard  2000

      * " Minka devint la femme de Karl Hans Strauss avec qui j'eus trente ans de camaraderie et de légèreté. A la fin de sa vie, tout à son rêve d'être un petit prince allemand, il mettait sa kipa de travers, aux repas de Seder de la tante Mary et me disait : " Toi et moi, nous ne sommes pas juifs.....Pourquoi poser çà sur nos têtes ? ". "

   

 

KÖVECSES tel que le décrivait Guy : " une rivière paresseuse bordée de saules, des champs à perte de vue d'où s'envolaient, à chaque pas, des

compagnies de perdrix, une forêt profonde peuplée de chevreuils...".


KÖVECSES, aujourd'hui rebaptisé STRKOVEC, une grande cité moderne et non plus le village d'autrefois.

GUY et ALIX de ROTHSCHILD la veille de leur mariage, le 30 Décembre 1937.

Résidant encore chez ses parents à l'hôtel Talleyrand (aujourd'hui le Consulat des Etats-Unis), 2 rue Saint Florentin, à la Concorde, le mariage civil de Guy eut lieu à la Mairie du Ier arrondissement de Paris, Place du Louvre. Heureusement Guy a pu lire d'abord le discours du maire et censurer quelques perles.  "Madame, voici pour vous une minute d'or !" voulait-il dire à Alix. Mais surtout, le brave homme se mélangeait les pédales avec ses compliments, confondant Tchèques, Hongrois, Autrichiens, Allemands....

La cérémonie religieuse eut lieu à Ferrières dans le grand salon blanc, sous la "houppe" tapissée d'oeillets roses, et fut célébrée par le Grand Rabbin de Paris Julien Weill, en présence d'une quarantaine de proches et de Grisha Piatigorsky en jaquette et haut de forme qui tirait de son violoncelle "des accents de joie à faire pleurer". Il venait d'épouser Jacqueline la soeur cadette de Guy, en Janvier de la même année. Jacqueline avait le même âge qu'Alix et était morte à 100 ans, en 2012.

Cérémonie intime selon l'usage lorsqu'on épousait une veuve.

Parmi les télégrammes de félicitations, celui du papa de Jimmy Goldschmidt : " Bravo pour la plus intelligente chose que tu aies faite ". Et le papa de Guy de corriger malicieusement : "la seule chose intelligente"......

"  A côté du "grand hall", le "salon blanc" était meublé en Louis XVI et orné de tapisseries sur fond blanc; des statues de marbre blanc encadraient les fenêtres et sur les plafonds peints des anges volaient au milieu des nuages.  "  * Guy de Rothschild.   page 15.

FERRIERES EN BRIE.

Racheté en 1829 par l'arrière-grand-père de Guy, le Baron James de Rothschild, aux héritiers de Fouché, ministre de Napoléon Ier, ce n'était qu'un petit château bâti au bord d'un étang et quelques terres que le Baron James agrandit au fur et à mesure. Désireux de bâtir une demeure digne de sa fortune et de ses ambitions, le Baron James fit raser la château et fit appel à Paxton pour édifier un nouveau édifice. La première pierre fut posée en juillet 1855 et les travaux furent achevés en 1859. Un record pour l'époque.

Self-made man, Paxton, fils d'un des jardiniers du duc de Devonshire, par son génie fut anobli et nommé pair du Royaume après avoir construit le Crystal Palace où fut couronnée la Reine Victoria.

Les quatre cents hectares de bois cernant  le parc furent aménagés également par Paxton. Un enchantement permanent encore de nos jours. Guy avait son chalet dans les bois, et s'y plaisait. Son chalet est occupé par son fils Edouard depuis son décès en 2007.

Le Grand Hall du Château : le plus pur style Rothschild.

 


Donné avec 135 ha de bois à l'Université de Paris, le Château de Ferrières est de nos jours ouvert au public. On peut louer les salons pour des réceptions et mariages. 

Guy l'a profondément regretté par la suite. "On ne m'y reprendra plus"  disait-il souvent. Il l'a même écrit.

 

Voyage de noces en Amérique pour ALIX et GUY sur le QUEEN MARY, photographié ici avec le Ruban Bleu.

Transatlantique de la compagnie CUNARD, le Queen Mary, du nom de la Reine Mary de Teck et surnommé Old Lady, fut construit en Ecosse au chantier John Brown & Company. Lancé en Septembre 1934, le Queen Mary effectua son voyage inaugural en Mai 1936. Le 24 Août 1936 il obtint le Ruban Bleu battant le record du Normandie avec une vitesse de 30,14 noeuds ( 55,82 km/h ). Record renouvelé en Août 1938 après que le Normandie lui eût repris sa place en 1937.

Après diverses tribulations, Old Lady est de nos jours transformé en navire hôtel amarré à Long Beach.

LA MONTEE DU NAZISME . LE REFUGE DE NEW-YORK . NAISSANCE DE DAVID

Ayant perdu sa mère très tôt Alix avait le sens des responsabilités, connaissait profondément les problèmes juifs, parlait l'anglais aussi bien que le français.

Pour pouvoir sortir d'Allemagne elle dut renoncer à tous ses biens et n'emporta avec elle que ce qu'elle avait de plus précieux : sa fille Lili Adélaïde KRAHMER née en 1930, que Guy choyait comme sa propre fille et VAVA, qui fut sa nurse et celle sa soeur Minka, puis celle de Lili, puis celle de David.

Une fois de plus Alix dut fuir le spectre hitlérien mais cette fois avec Guy à ses côtés. En Octobre 1941 ils passèrent en Espagne avant de gagner le Portugal où ils prirent le "clipper" pour New-York. Installés  d'abord chez les parents de Guy, ils déménagèrent sur la 5è Avenue, à hauteur de la 102è rue, lorsqu'Alix tomba enceinte. La naissance de David le 15 décembre 1942 fut un bonheur indescriptible car Alix avait déjà fait plusieurs fausses couches.

LE CLIPPER.

NON ! Ce n'était pas sur ce Royal Clipper à voiles voguant sur l'Atlantique, ni sur cet hydravion allemand (!!) le "Clipper DORNER" que Guy et Alix avaient rejoint les Etats-Unis via le Portugal.

D'ailleurs Alix comme Guy savait que c'était un CLIPPER VOLANT. POINT FINAL.

J'affirmais à Guy que ce devait être ce CLIPPER BOEING 314 passant par la Guinée portugaise, le Brésil et Trinidad. SÛRE et CERTAINE. " Mais tu exiges trop de mes méninges " me disait Guy.

De nouveau New-York pour échapper au nazisme mais pas à l'ostracisme WASP : Lili Krahmer, scolarisée à Brearley School, bonne élève, s'y plut

énormément. Mais au Bal annuel organisé par les parents d'élèves elle en fut exclue, parce que juive.

Elle fut terriblement blessée et Alix ne savait quoi faire pour la consoler.------>

La 102 ème rue n'est pas loin du Museum of the City of New-York et du Barrio,"Spanish Harlem". L'été, Guy louait une petite maison à Syosset sur Oyster Bay et Alix y passait la plupart de son temps couchée en attendant la naissance de David.

 

ECOLE BREARLEY   6I0 East 83 rd Street
ECOLE BREARLEY 6I0 East 83 rd Street

MUSEUM OF THE CITY OF NEW-YORK
MUSEUM OF THE CITY OF NEW-YORK
LE BARRIO appellé aussi "SPANISH HARLEM"
LE BARRIO appellé aussi "SPANISH HARLEM"

1942 : GUY tout ému devant DAVID.   New-York

1980 : DAVID tout attendri par ALEXANDRE   ------->


2012. 32 ans après. DAVID ET ALEXANDRE

 9/11/2012  MANAGER MAGAZINE ON LINE  Newsletters
9/11/2012 MANAGER MAGAZINE ON LINE Newsletters


Il existe peu de portraits d'Alix. On en connait deux  :

1/ Une huile de JAVIER VILATO (1921-2000) dans les années 1954/1956, exposé au Salon des Peintres Témoins de leur Temps.

1/ Une huile de ARNOULD REYNOLD (1919-1980) au Musée des Beaux-Arts de Caen.

 

Alix au " Bal du siècle" donné par Carlos de Beistegui au Palais Labia à Venise le 3 Septembre 1951.

CHÂTEAU DE REUX . LA NORMANDIE DE LA BARONNE ALIX.

REUX est une commune rurale d'environ 360 âmes, près de Pont-l'Evêque, à 165 kms de Paris par l'autoroute, dans le Calvados, en Basse-Normandie.

C'est le pays d'AUGE.


Béatrice Charlotte EPHRUSSI de ROTHSCHILD (14 Sept. 1864 Paris -      7 Avril 1934 Davos) " une jeune fille un peu déchainée, d'une invivable

nervosité " disait Guy de sa tante.

Elle a légué par testament en 1933 sa célèbre Villa de Saint-Jean-Cap-Ferrat avec tous les oeuvres d'art, à l' Académie des Beaux-Arts.

Morte à Davos d'une tuberculose pulmonaire galopante, elle fut inhumée au Père Lachaise, dans le caveau des Rothschild.

Maurice EPHRUSSI (18 Nov. 1849 Odessa - 29 Oct. 1916 à Paris). Il fut enterré sur ses terres du Château de Reux où il repose toujours.

Son goût immodéré du jeu (en 1904 ses dettes de jeux s'élevaient à 12 millions de francs or, soit l'équivalent de 30 millions d'euros) obligea Béatrice

de Rothschild à demander la séparation devant les tribunaux..


Acquis par les EPHRUSSI vers 1860, le domaine revenait à la soeur du Baron Edouard, Béatrice Charlotte de ROTHSCHILD, mariée le 5 Juin 1883 au Baron Maurice EPHRUSSI, banquier ami de ses parents et de 15 ans son aîné (la famille EPHRUSSI avait fait fortune dans le négoce des céréales et les transactions bancaires). Le couple, séparé en 1904, n'ayant pas d'enfants, le Domaine de Reux revint au Baron Edouard qui l'offrit à GUY au lendemain de son mariage avec ALIX.

Tombés en décrépitude depuis la mort en 1934 de la tante Béatrice, bombardés durant le débarquement, le Château et ses dépendances étaient en bien triste état.

Guy avait commencé par restaurer le Cottage. Une réparation entrainant une autre, finalement ce fut une entreprise sans fin. Mais quel ravissement lorsque j'ai découvert au printemps cette merveille dans la Normandie en fleurs. C'étaient pour moi, à la fois les réminiscences de Maupassant et du Grand Meaulnes.

Après leur divorce en 1956, "lorsque le feu est entré dans sa vie", Guy était parti vivre à l'hôtel avec Marie-Hélène van Zuylen Nyevelt de Haar et a tout laissé à Alix en attendant de restaurer Ferrières et Meautry et de trouver une autre maison à Paris. Ce sera, rue de Courcelles, l'hôtel particulier de la Princesse Mathilde avant d'aménager dans le mythique Hôtel Lambert, rue Saint Louis en l'Isle.

Alix blessée, résignée, ne parla jamais de ce divorce. Guy, si, après la mort d'Alix.*

" La convergence de sentiments entre Alix et moi, les circonstances qui avaient déterminé notre mariage nous avaient caché les différences de caractère et de comportement qui conduiraient, bien plus tard, à notre séparation. En 1937 déjà, l'ombre hitlérienne projetée sur l'Europe faisait paraître notre monde proche de sa fin, l'instinct de survie poussait les êtres à rechercher, dans la tourmente, la sécurité affective. Fondamentalement, nous n'étions pas fait l'un pour l'autre, nous ne l'avons découvert que plus tard. Alix me ressemblait peut-être trop pour que nous fussions partenaires ou complices, nos goûts, nos aspirations, nos rêves ne s'accordaient pas, nos natures et nos affinités divergeaient. Alix voulait mener sa vie....Dix-huit ans plus tard, le feu entra dans la mienne et alluma une nouvelle page...."

* Guy de Rothschild.  page 107

CARTE POSTALE éditée le 1/10/1911
CARTE POSTALE éditée le 1/10/1911

Ce domaine réveilla l'âme d'architecte et de paysagiste de Guy. Il fit abattre tous les rajouts de la fin du 19è qui enlaidissaient la maison pour lui redonner son aspect d'origine (simple structure autour d'une tour), refit les toits, les bâtiments des granges et haras, releva les clôtures, le pressoir, les caves éventrés. Il redessina le parc, fit replanter les thuyas des allées longeant chaque côté du canal formant une immense voûte, cathédrale végétale qui me donnait confusément le sens du sacré à chaque promenade. Il y avait aussi les rhododendrons et lauriers du Portugal séparant le pressoir de la petite chapelle qui accueillait tout un hiver les invités de ma Chronique d'un temps de Paix.

Alix adorait cette propriété de Normandie et me le faisait visiter avec sa petite voiture chaque fois que je lui rendais visite. Elle préférait vivre au Cottage, laissant le Château à David et sa petite famille.
--" Si Monsieur David n'est pas là, disait -elle au maître d'hôtel, nous allons au Château,...allez vérifier ! "
. Elle était surtout ravie du talent de sa belle-fille, la Princesse Olimpia Aldobrandini qui redécorait chaque pièce du Château avec chaleur et bonheur.

 

Outre les Haras, le Domaine dispose de plusieurs maisons isolées qu'Alix prêtait à ses amis ou parents.

Ainsi a-t-elle accueilli au Cottage son père le Baron "Pips" Schey de Koromla qui mourut en 1957 puis en 1969, François Nourissier qui y écrivit la deuxième version de La Crève. Prix Femina 1970. Dans une autre maison du domaine, la ferme de Cornica, vers 1964/1965, Edmonde Charles-Roux écrivit Oublier Palerme. Prix Goncourt 1966.

" Au milieu de ce terrain vallonné se dressait le château, entouré d'un côté d'herbages qui descendent en pente douce - la vue semble rebondir, de pré en pré, de bocage en bocage, jusqu'aux  hauteurs entourant Deauville, à plus de dix kilomètres de là - et de l'autre d'une forêt qui le domine sur deux de ses façades, semblant l'accueillir comme un nid à la fourche d'un arbre. "   * Guy de Rothschild.  page 106

" Au long de cette forêt courait une sorte de canal bordé, sur chaque rive, par une allée d'immenses thuyas qui se rejoignaient.....Alimenté par une source, le canal devenait au sortir de l'allée un petit ruisseau qui descendait en cascades avant de se jeter dans les douves entourant le château, lui-même bâti sur une espèce de plate-forme à laquelle on accédait par deux ravissants ponts de pierre. "

* Guy de Rothschild.  page 106

 REUX est à présent connu comme le Château "au"  Maire de Pont-l'Evêque, Monsieur David,

Maire de 1977 à 1995, 18 années. Ensuite, conseiller municipal.

 Photos : James MORTIMER. 1983

 

1953. LA BARONNE ALIX DE ROTHSCHILD ELUE PREMIER MAGISTRAT DE REUX.

JUSQU'A SA MORT, ALIX a été réélue sans interruption, 30 ANNEES DURANT.

 

REUX.   7,39 km2 - 266 Habitants en 1954 - 263 habitants en 1990 - 366 habitants en 2011 -

Au premier recensement républicain de 1793, 425 habitants, population jamais atteinte depuis.

Au total, 739 hectares dont 57 ha de bois, 5 haras, 2 exploitations agricoles, élevage de bovins et production laitière.

A 10 kms de Deauville, on accède à Reux soit par la Route de Caen, soit par la Route de Beaumont en Auge.

17 JUILLET 1974.

Madame le Maire Alix de Rothschild vient de marier son fils David.

Ce fut pour Alix le moment de BONHEUR ABSOLU, entourée par Edouard et David.

Le Baron David de ROTHSCHILD, 32 ans, épouse la Princesse Olimpia Anna ALDOBRANDINI, 18 printemps, l'année du BAC.

Une photo sublime, que Guy adorait aussi. J'aimerais retrouver le photographe et lui dire de vive voix mon admiration.

C'est à l'ombre du clocher de cette église du XVè s., restaurée par ses soins, qu'Alix repose sous cette simple dalle grise. Alix s'est éteinte le 3 Mai 1982. A son enterrement, la population, les notables de tout le Calvados se pressaient autour de la famille pour lui rendre un dernier hommage et lui exprimer leur gratitude me disait Guy.

Arrivée tardivement de Shanghai, en allant me recueillir sur sa tombe quelques jours plus tard, je fus surprise par la magnificence des pommiers en fleurs qui semblaient chanter ses louanges à chaque printemps.

 

Avec nos sincères remerciements au Professeur Philippe LANDRU, Agrégé d'histoire, spécialiste des cimetières.   philandru@aol.com


Bien que Reux ne soit qu'une commune rurale les activités culturelles et artistiques d'Alix couvraient presque tout le Calvados.

Pendant trente ans, jusqu'à la fin de sa vie, même diminuée elle vouait tout son temps à cette région, sans oublier pour autant le reste du monde.

LES INCESSANTS COMBATS D'ALIX DE ROTHSCHILD.

L'ALIYA  DES  JEUNES.

Mieux que quiconque Alix connaissait la souffrance de l'errance du peuple juif à travers le monde.

Dès la fin de la guerre en 1945 succédant à Eleanor Roosevelt elle assuma la Présidence mondiale de l'Aliya des Jeunes, fondée en 1933 pour sauver les jeunes juifs de l'Allemagne nazie.

Avant la Seconde guerre mondiale 5.000 adolescents furent acheminés en Israël et pris en charge dans les Internats de l'organisation.

15.000 autres, pour la plupart rescapés de la Shoah, prirent leurs places après 1945.


" L'aliya (littéralement ascension) est le mot hébreu désignant l'immigration dans le Pays d'Israêl.

Tous les juifs sont élevés dans la croyance que cette ascension fait partie intégrante du judaïsme.

L'aliyah, le rassemblement des exilés est l'aspiration fondamentale du sionisme et de l'Etat d'Israël.

La Loi du Retour (1950) qui confère à tout juif le droit d'immigrer en Israël et d'y devenir citoyen, a été votée pour donner un contenu concret à cette cause. "



" Au cours des années 1944-1948, les juifs d'Europe orientale cherchaient à quitter le continent par tous les moyens. Des émissaires du YISHOUV, des partisans juifs et les mouvements de jeunesses sionistes coopérèrent dans le cadre de l'organisation Bériha (évasion) qui permit à 200.000 juifs de quitter l'Europe. La majorité d'entre eux s'installèrent en Palestine. "

Alix s'acquittait de cette tache écrasante avec efficacité, assistée de sa dévouée et compétente collaboratrice, Charlotte HELMANN. Par la suite Alix sera Présidente de l'Association des Amis de l'Aliyah des Jeunes presque jusqu'à son décès.

VICE-PRESIDENTE DE L'APPEL UNIFIE JUIF DE FRANCE    A.U.J.F.

Alix siégeait dans de nombreuses instances du judaïsme français. On ne compte plus ses actions et ses nombreux déplacements pour soutenir les causes culturelles, éducatives de sa communauté. Comme toujours elle agissait avec compétence et efficacité. Et surtout sans tambours ni trompettes.

Elle n'aimait pas qu'on en parlât, c'était pour elle une activité naturelle, inhérente à sa foi et à ses convictions. 

L'Appel Unifié Juif de France ( AUJF ) a été fondé en 1968 après la Guerre de Six jours par le Fonds Social Juif Unifié ( FSJU fondé en 1950 ) et le Keren Hayessod, Appel unifié pour Israël qui a vu le jour en 1920.

 Guy de Rothschild a présidé le FSJU de 1950 à 1982, présidence assumée ensuite par son fils David, 24 années durant. Le 19 Juin 2006, son successeur Pierre Besnainou a été élu à l'unanimité à la tête du FSJU.

 

MECENE, AMIE DES ARTISTES, CONSEILLERE ECOUTEE.

 

 Présidente de la Société des amis du Musée de l'Homme à Paris, Alix participa à plusieurs expositions sur les Arts primitifs. Ci-dessous le catalogue 1967 par Alix de Rothschild, Jacques Millot, Gaëtan Picon, Jean Laude.

En 1976, Alix a également coédité un autre ouvrage : Les origines de l'Homme par Robert Gessain, Alix de Rothchild, Yves Coppens, Jean-Louis Heim, Lionel Balout.


1972.   FONDATRICE, ANIMATRICE, PRESIDENTE  DES AMIS DU MUSEE D' ISRAËL EN FRANCE.

 

Association déclarée Loi 1901, créée en 1972, elle a pour but le développement, le soutien matériel et moral du Musée d'Israël à Jérusalem ainsi que le resserrement des liens artistiques et culturels entre la France et Israël. Alix de Rothschild en fut la première Présidente jusqu'à son décès.

Depuis Mars 2011 Patricia LANDAU et Philippe COHEN sont les Présidents, Denise LEVY, la Présidente d'honneur.

Les Amis français du Musée d'Israêl. 124 Avenue de Villiers 75017 PARIS. Tél / Fax 01.47.23.58.28

                   contact@associationafmi.com                          http:/www.associationafmi.com

 

 

Fondé  en 1965 sous l'impulsion de TEDDY KOLLECK (1911-2007), le charismatique Maire de Jérusalem (1965 à 1993), le Musée d'Israël avait été conçu par Alfred MANSFELD (1912-2004) et l'architecte d'intérieur Dora GAD (1912-2003) sur le principe des villages méditerranéens construits sur des hauteurs. Sur un terrain pentu, ils avaient bâti des édifices cubiques, bordé par un parc de sculptures dessiné par l'artiste américain ISAMU NOGUCHI (1904-1988) : le Jardin d'Art Billy Rose, un des plus beaux jardins d'art du XXè siècle avec les oeuvres de Jacques LIPCHITZ, Henry MOORE, Pablo PICASSO......et bien d'autres oeuvres d'éminents artistes contemporains.

Le Musée est situé sur la colline de GUIVAT RAM, à proximité de la Knesset, de la Cour suprême d'Israêl, de l'Université hébraîque de Jérusalem, du Campus national pour l'Archéologie et de la Bible Lands Museum. Associés au Musée d'Israël il y a aussi le Musée archéologique ROCKEFELLER édifié en 1938 et la Maison TICHO, ancienne résidence du Docteur TICHO et de son épouse ANNA, aujourd'hui propriété du Musée qui accueille les expositions de jeunes artistes Israéliens.

 

  En 2007, 42 ans plus tard, James CARPENTER de New-York fut chargé des rénovations ainsi que le cabinet d'architectes EFPAT-KOWALSKY de Tel-Aviv. Le nouveau Musée s'étend désormais sur 80.000m2. Sur la photo, on voit les entrées : des cubes de verre pourvus de claustras, et formés de lamelles de céramique inventés par Carpenter, pour préserver de la chaleur et de trop de lumière tout en paraissant transparents. Coût : 100 millions de dollars. Une grande partie assurée par des financements privés. A l'origine, la générosité de 21 familles et 14 associations à travers le monde. La même année 2007 le Musée a vendu 2 Basquiat pour 14,6 millions $, constituant un fond dont les intérêts permettent de nouvelles acquisitions.

James SNYDER, ancien responsable du MoMA à New-York est le grand patron de cette nouvelle entité, à vocation universelle.

Le 26 Juillet 2010, à l'inauguration du Musée rénové, on peut voir une immense sculpture du britannique Anish KAPOOR, sur la plus haute terrasse, accueillant les visiteurs en les reflétant à l'envers : "Turning the World Upside Down. Jérusalem" - "Le monde à l'envers. Jérusalem" .(sur la photo, tout au fond, le grand tambour)


Alix s'est investie entièrement  pour l'exposition 1973 sur les Juifs du Maroc au Musée d'Israël à Jérusalem,  se déplaçant  elle-même au Maroc à plusieurs reprises pour rassembler les objets et témoignages concrets destinés à cette manifestation qui lui tenait particulièrement à coeur.

" Amener les Juifs originaires du Maroc à une meilleure connaissance de leur propre passé et à divulguer ce passé "--- " Au delà de l'aspect folklorique, de l'artisanat et de la vie de tous les jours, mettre en lumière la contribution du judaïsme marocain à la culture et à la pensée juive universelle."   Alix de Rothschild. 1973.

 

Quelques photos, cartes postales, peintures à la mémoire d'Alix.

Les premiers juifs seraient arrivés au Maroc au Vè s. avant J.C, après la première destruction du temple de Jérusalem. Il faut remonter à la nuit des temps pour trouver l'origine de cette histoire qui a vu juifs et musulmans partager les mêmes langues, superstitions, saints, souverains ou ennemis.

Le Roi Mohammed V, qui avait ouvert les portes du Royaume aux Juifs d'Europe persécutés dès les années 1930, avait ostensiblement fait savoir aux autorités françaises qu'Il ne faisait aucune distinction entre ses sujets.

" La saga du juif marocain est trop profondément ancrée dans l'histoire de ce pays pour disparaitre "

(André Azoulay, Conseiller de Sa Majesté Hassan II puis de Sa Majesté Mohammed VI).

 

 

Eugène DELACROIX (1798-1863) : Noce Juive (1839 ? Acquis par le Louvre au Salon de 1841)

Ayant eu le privilège d'accompagner la délégation diplomatique du Comte Mornay auprès du Sultan Abd-er-Rahman II du Maroc, Delacroix fut à jamais conquis par ce pays qui marqua profondément son oeuvre. Le Mardi 21 Février 1832, à Tanger, il assista à une noce juive : la mariée est enfermée dans ses appartements pendant que le reste de la maison fait la fête.

LOUVRE : Sully, 2ème étage, salle 62.

"NOCE JUIVE".Maroc 1841. E.DELACROIX (1798-1863).  LOUVRE
"NOCE JUIVE".Maroc 1841. E.DELACROIX (1798-1863). LOUVRE
"VIEUX MARCHAND JUIF ET ARABES" Avant 1883. J.L.GERÔME (1824-1904) Amsterdam Stedelijk Museum
"VIEUX MARCHAND JUIF ET ARABES" Avant 1883. J.L.GERÔME (1824-1904) Amsterdam Stedelijk Museum
"LE SAMEDI DANS LE QUARTIER JUIF". Maroc1883. J.LECOMTE DU NOUY (1842-1923). Collection MAHJ
"LE SAMEDI DANS LE QUARTIER JUIF". Maroc1883. J.LECOMTE DU NOUY (1842-1923). Collection MAHJ

SAADA LA FEMME DE BEN CHIMOL et PRECIADA une de leur filles. .1832. E.DELACROIX (1798-1863)    1832
SAADA LA FEMME DE BEN CHIMOL et PRECIADA une de leur filles. .1832. E.DELACROIX (1798-1863) 1832
MEKNES vers 1920. Noter les longues nattes décoratives (soualefs) et la forme particulière des coiffes juives. Merci au site MarocAntan
MEKNES vers 1920. Noter les longues nattes décoratives (soualefs) et la forme particulière des coiffes juives. Merci au site MarocAntan

MARIEE JUIVE au MAROC. 1852. Eugène DELACROIX (1798-1863).  Collection Famille LEFRAK
MARIEE JUIVE au MAROC. 1852. Eugène DELACROIX (1798-1863). Collection Famille LEFRAK
MARIEE JUIVE au MAROC. 1867. Alfred DEHODENCQ (1822-1882) Musée Saint Denis à REIMS.
MARIEE JUIVE au MAROC. 1867. Alfred DEHODENCQ (1822-1882) Musée Saint Denis à REIMS.

Eté 1983. Tamo et Meyer, bourrelier et tisserande,

80 ans sont les derniers juifs berbères du Haut Atlas.


COURONNE. MUSEE D'ART DES JUIFS DU MAROC à BRUXELLES
COURONNE. MUSEE D'ART DES JUIFS DU MAROC à BRUXELLES

LA FONDATION ALIX DE ROTHSCHILD créée par ses enfants a contribué à la mise en place d'un Centre pour l'Artisanat à Jérusalem et à la remise d'un prix annuel à un artisan.

1990. Le Président Jacques Chirac inaugurait l'exposition "Artisans d'Israël" présentée par la Fondation Alix de Rothschild à l' Hôtel de Sens (du 2 Mai au Ier Juin 1990).

Parmi les nombreux peintres qu'Alix a soutenus il y avait  AVIGDOR ARIKHA, qui ne manquait jamais une occasion de rendre hommage à celle qui l'avait aidé dans les années difficiles.

Né à Bucovine le 28 Avril 1929,  Avigdor est décédé le 29 Avril 2010 d'un cancer à Paris. Alix avait mis à sa dispositiHon un atelier en 50. J'estimais beaucoup ce très grand peintre.


Quelques souvenirs personnels.

Déjà très diminuée, marchant difficilement sur ses cannes, mais conduisant toujours sa petite voiture, Alix a eu la générosité de m'ouvrir les portes de son Château de Reux pour un jumelage avec Pinterville, l'hiver 1979/1980.

Dans la Chapelle où Alix organisait ses concerts, nos amis écrivains venaient présenter à la presse régionale leurs ouvrages.

 

Pierre SIMON, Grand Maître de la Grande Loge de France de 1969 à 1971 puis de 1973 à 1995, entre Alix de ROTHSCHILD et moi pour inaugurer ma Chronique d'un temps de Paix.

" De la Vie avant toute chose ". Editions  Mazarine 1979.

 

Voir   Les auteurs chers à mon coeur. I  

                    Les auteurs chers à mon coeur II.  


Maître Jean-Louis AUJOL, Avocat de la famille royale saoudienne, le Professeur Maurice BUCHAILLE, Médecin du Roi Fayçal, Arnaud CHAFFANJON, de Point de Vue, Michel de DECKER et bien d'autres écrivains se faisaient un plaisir de nous retrouver dans cette superbe chapelle, éclairée par les vitraux de Francis BOTT, né comme Alix à Francfort-sur-le-Main.

Janvier 1980.  A gauche, Alix et Papou dans la chapelle accueillant les écrivains et journalistes.

Au centre Madame Kramer. 

A droite la Révérende Joanne Coyle Dauphin, Diacre,

             déléguée à l'oecuménisme pour la France

             de la Convocation des Eglises Episcopales en Europe.

En ce temps là - il y a 40 ans - Joanne était professeur à Sciences Po et représentait la bibliothèque universitaire de Yale en France. Grace à Joanne nous avions reçu à Pinterville toute une assemblée d'universitaires américains et d' épouses américaines de Français .....

 

Voir : www.episcopaliensenfrance.info    (cliquer)

 

FRANCIS BOTT  né le 8 MARS 1904 à Francfort-sur-le-Main, décédé le 7 Novembre 1998 à Lugano, Tessin.

Comment ne pas évoquer ce grand peintre, Francis BOTT après avoir passé tant d'heures dans cette chapelle dont j'admirais les vitraux à un tel point que mes invités se plaignaient d'avoir été coupés sur mes photos où on ne voyait que les murs et seulement la toute petite tête de chacun.

Francis BOTT réalisa les 8 vitraux commandés par Alix en 1953/1954 et son souffle est toujours là. Bertrand CAYEUX écrivait : " ces vitraux ont contribué à enrichir son vocabulaire plastique de tons plus recherchés et de formes plus pleines, relevant de cette abstraction que l'on pourrait dire topographique ". Je ne comprends rien à ce jargon mais je trouve ces vitraux superbes.




La conférence de Jean Elleinstein (1927-2002) a clôturé ma Chronique à Reux. La presse nous a brocardés :

MON COCO chez les ROTHSCHILD, titrait Minute.

AU PLAISIR DE MARX, écrivait Huguette de Baisieux.

UNE TOURNEE DE ROUGE, sous-titrait l'Express car Alix nous avait fait servir du rouge par son maître d'hôtel en gants blancs.

ELLEINSTEIN chez les RICHES, sous-titrait le Monde. Souvenir sans doute de TINTIN chez les RICHES

ELLEINSTEIN chez ROTHSCHILD titrait un autre.

Puis ce furent le tour des vieilles copines désoeuvrées et leur téléphone arabe, des commères ignares, des emmerdeuses de première pour reprendre les termes du cousin Elie de Rothschild.

A part Jimmy et Teddy Goldschmidt qui me disaient en riant au téléphone : " T'es gonflée, pôvre Alix...", et  Philippe de Rothschild qui était écroulé de rire avec Joan Littlewood, les autre barons riaient moins et Alix m'a boudée.

Finalement nous nous sommes réconciliées au téléphone : Alix m'appelait un soir et me disait avoir les larmes aux yeux en voyant ma corbeille de fleurs le jour de la Sainte Alix, car personne n'y avait plus songé, même Lili. Puis nous avions évoqué le Président Pompidou, si souvent la cible de Minute et du Canard enchaîné. Avec Lui, c'était encore plus "grâtînné" qu'avec Jean Elleinstein, admettait Alix qui riait à présent, retrouvant tout son humour.

Puis Guy m'appelait avec son cousin Jimmy Goldschmidt qui "admirait ma peau de pachyderme",  certes j'étais une "mécréante", "un gangster en jupons" avec mes histoires d'OPA, une "Alice au Pays des Merveilles" avec ce bidule de souris qui tisse sa toile d'araignée autour du monde, ces fibres optiques, quésaco ? des illusions d'optique ? ... mais finalement tous deux, lui et Jimmy aimaient bien mon intrépide insolence vis à vis de la vie ". " Je peux vous dire TU comme Jimmy ? " -- " TU peux mon pote, je vouvoies seulement mes amants " , lui avais-je répondu. J'entendais, en fond sonore, le fou rire de Jimmy ....

C'était grâce à son séjour à New-York après la nationalisation que Guy m'a mieux comprise. Grâce à Jimmy aussi.

 

Puis l'état de santé d'Alix s'aggravait, elle n'avait plus que 15 mois à vivre. Je regretterai  toujours  d'avoir remis, à chacun de nos appels téléphoniques, mes visites à Reux : entre la Silicon Valley, Shenzhen qui démarrait et les chantiers de Shanghai, je ne savais plus où donner de la tête.

Sa cousine Enid HENNOCQ **, ma meilleure amie des bons et des mauvais jours me tenait au courant de son état presque tous les jours. A la fin Alix avait dit basta : elle demandait aux médecins de ne plus s'acharner, de lui ficher la paix....Alix est morte le 3 Mai 1982.

 

** Enid  née en 1922, mariée à Jean Edgard HENNOCQ en 1955  était la fille du Baron Jenö WEISS  von WEISS und HORSTENSTEIN et d'Eva Nina SCHEY von KOROMLA (1894-1945) soeur du Baron Philipp SCHEY von KOROMLA, père d'Alix. Benjamine de la fratrie, Eva a été déportée au camp Theresienstadt où elle succomba au typhus. Son mari, le Baron Jenö, non juif, ayant refusé de la quitter bien qu'il eût reçu l'autorisation de rentrer chez lui, fut séparé d'Eva à la frontière allemande et interné en camp de travail où il mourut d'épuisement en 1944, peu de temps avant  son épouse, décédée en Janvier 1945. La famille n'avait appris cette tragédie qu'à la fin de la guerre par une lettre de l'oncle Tibor, époux de Gertrude Margarethe, la soeur cadette du Baron Philipp.

 

Voir Page     Le monde évanoui d'Enid Hennocq et d'Alix de Rothschild. 

 

Dix huit ans plus tard, en Mai 1998, une semaine après l'anniversaire de ses 89 ans j'ai invité Guy à venir signer "Le Fantôme de Léa". Je lui demandais où était David puisque Philippine et Eric étaient là, Guy me disait : non, MADAME  il vient pas, il a peur de rencontrer VOTRE pote le Secrétaire Général du Parti Communiste....ou peut-être KHADAFI, on ne sait jamais avec VOUS, MADAME. Le lendemain il m'envoyait 81 roses. -- " Mais Guy tu as dépensé tous les sous de tes livres " lui avais-je dit... -- " Ah ! on croit entendre Alix " me répondait Guy.

 

Voir  Page      Vente de Pinterville.  

" Votre plus grand bonheur c'est DAVID, et votre plus grande frayeur ? "

"ENCORE DAVID" me répondait Alix un jour où nous conversions à bâtons rompus.

Guy a raconté cet épisode, après coup,  rocambolesque, mais terrible pour Alix qui en tremblait encore en secret.

En résumé, un certain Stadnik, 20/25 ans, d'origine polonaise, apprenti gangster, s'était monté la tête en lisant un article du Canard enchaîné et voulait kidnapper David contre une rançon de 200 millions en se présentant à l'appartement parisien d'Alix, 24 Avenue Raphaël. Le maître d'hôtel l'avait cérémonieusement introduit  à 7h. du matin lorsqu'il avait demandé à voir David, bien qu'il portât des gants de ménage en caoutchouc rose, mais allez donc savoir avec ces gosses de riches, et puis David, sa robe de chambre est bien de couleur fraise écrasée, non ? ...Dans le salon il  sortait de son imper un 22 long rifle, ordonnait de réveiller David, lui réclamait 200 briques, obligeait le masseur d'une tonne et quelques kilos, qui arrivait sur ces entrefaites, à boire une fiole ainsi que David et tous les membres du personnel pour les endormir......EN VAIN.

 

"TINTIN CHEZ LES RICHES"  . * Guy de Rothschild.   Contre bonne fortune...pages 333 à 343 *

" Il y avait de loin, de quoi s'amuser franchement : David en robe de chambre fraise essayant de convaincre le pâle jeune homme empêtré avec sa carabine ! Le gangster, lorsque le coup partit involontairement dans le tapis, qui se confondait en excuses ! Le masseur et ses 100 kg de muscles inutiles ! La cuisinière et la gouvernante, arpentant le rez-de-chaussée en se lamentant sur les malheurs de ce pauvre David, sans penser à prévenir un commissariat ***! Et, pendant ce temps, Alix, la mère de mon fils, qui téléphonait de son lit à ses amis, en quête de réconfort, n'osant appeler la police ! Elle ne pouvait imaginer autre chose qu'un fourgon classique arrivant à grand renfort de pin pon pour mieux alerter le gangster ! Et moi et mes mots d'esprit, masquant une tension exacerbée !

Au procès, Stadnik avoua qu'il ne s'était pas rendu compte que j'avais eu peur. Il eut ce mot admirable :

-- Monsieur le Baron était calme....beaucoup trop calme !

Grâce à notre modération, Stadnik quitta les assises condamné avec sursis, libre. Plusieurs années de suite, au nouvel an, il n'omit pas de m'envoyer "ses meilleurs voeux" auxquels j'ai toujours renvoyé les miens, sincèrement cordiaux."  page 343

 

*** En fait, la cuisinière et Vava s'étaient sauvées par la porte de service, arpentaient le trottoir en se lamentant entre elles, se précipitaient sur Guy dès son arrivée en disant :

-- Ah ! Môsieur Guy, c'est terrible, il y a là haut un homme qui tient un fusil sur la poitrine de David !

Et que dire du très british maître d'hôtel  qui répondait pompeusement  " Veuillez ne pas quitter Monsieur le Baron, je vous passe Monsieur David " (dans quel hold-up laisse-t-on au personnel le loisir de répondre au téléphone, se demandait Guy) et deux heures après, le même homme, smoking et gants blancs, ouvrait la porte à Guy et à la valise de 200 millions, avec tout le cérémonial habituel, comme pour un dîner mondain ?

Et Stadnik, le gangster néophyte qui disait à Guy :

-- Ne nous énervons pas, sinon nous sommes foutus !

 

Bien entendu le lendemain l'affaire fit les manchettes des journaux. Cela s'était passé dans

                                                  les ANNEES POMPIDOU